Islande

Sólveig Anspach est née lors d'un mois d'août à Vestmannaeyjar, île volcanique au sud-ouest de l'Islande.

Très vite, elle s'est tournée vers ce lieu pour réaliser ses films :
d'abord un film dans le cadre de ses études à la Femis : Vestmannaeyjar avec lequel elle revient sur l'éruption de 1973 et ses répercussions sur les habitants de l'ïle. Elle avait elle-même vécu cet événement et on la voit ici cette année-là (debout), devant la maison ensevelie de sa grand-mère maternelle, avec des amis :

Puis, Sólveig enchaîne, après sa sortie de la Femis et son premier film consacré à Sandrine, sur un un court-métrage : Le chemin de Kjölur. Il plonge dans la plus grande plaine d'Islande, au cœur de l'île, suivant six cavaliers et trente chevaux qui parcourent la région pour se rendre à une compétition équestre.

L'Islande est également présente, en paroles, dans le premier long-métrage de fiction de Sólveig Anspach, Haut les Cœurs !, puisque c'est là-bas qu'Olivier, le frère d'Emma, ne part précisément pas travailler.

Mais c'est véritablement avec Reykjavik, des elfes dans la ville que Sólveig revient à l'Islande. Dans ce documentaire, sur des musiques notamment du groupe Múm, on découvre la jeunesse de Reykjavik telle qu'elle est - et telle qu'elle se voit - aujourd'hui.

Onze ans après Vestmannaeyjar, Sólveig refait un film sur son île natale : Stormy Weather, avec la comédienne française Elodie Bouchez, et la poétesse islandaise Didda Jónsdóttir, rencontrée en fait par hasard lors du casting à Reykjavik. Elles sont entourées de comédiens islandais majeurs comme Baltasar Kormákur et Ingvar E. Sigurdsson ; tous entraînés dans la tempête, chacun résistant à sa façon.

Le prochain film de Sólveig s'appellera Faux : il s'agit d'une enquête, toujours en Islande, autour de deux trafiquants de faux tableaux. Nous en saurons bientôt davantage...

 

 

545productions.com